Devenir auto-entrepreneur

Quitter une situation et un salaire stable n'est jamais facile, se lancer dans cette aventure grisante - et très stressante - était une obligation pour moi. Durant des mois j’ai repoussé ce cap, avant de sauter le pas en décembre 2019. Je ne voulais pas regretter ni continuer à me torturer en imaginant ce que je pourrais réaliser seule.

Après m'être renseigné en amont, j'ai quitté mon travail de graphiste aux multiples casquettes et commencé les démarches. Je n'ai mis qu'une matinée à créer administrativement mon entreprise et ouvrir un compte bancaire professionnel. Mais réalisé des recherches durant des semaines avant de comprendre à quel régime je devais être affiliée, quels seraient mes taxes, mes plafonds, de qui je dépendrais.

Le plus dur, c'était de se lancer et d'agir.



Si tu lis cet article, c’est que toi aussi tu te renseignes sur le sujet - ou juste que tu es curieux-se !

Avant d’aller plus loin, si tu cherches des livres pour mieux tout prendre en main, je te conseille ces deux-là : La boîte à outils de la création d’entreprise et l’Auto-entrepreneur pour les nuls. Après avoir vadrouillé dans de nombreuses librairies, j’ai jeté mon dévolu sur ces deux-là. Très accessibles, ils reprennent les points un par un. Ils sont intuitifs et suffisamment fournis pour t'aider à mieux aborder la chose et comprendre les termes.


Pour être sûre de répondre aux bonnes questions, je vous ai demandé sur Instagram qu'elles étaient vos interrogations. Je devrais normalement y répondre en totalité ici.


©Tristan Colangelo

Quel statut choisir ?


Artiste-auteur (code APE 9003B ou 9003A) ou auto-entrepreneur ?


Depuis les changements du statut d'artiste-auteur (AA) en date du 1er janvier 2021, une personne sous le statut AA peut désormais vendre des reproductions de ses œuvres originales (plastiques, graphiques, photographiques, littéraires, etc) sur plusieurs supports. Le AA peut aussi désormais s'autoéditer tant qu'on n'approche pas des proportions industrielles (numéroter des reproductions graphiques en tirage limité par exemple). On parle d'autoédition à partir du moment où l'auteur exerce lui-même ses droits patrimoniaux, donc tout support est concerné (à vérifier pour les goodies, mais la papeterie c'est sûr) et ça se déclare en BNC (Bénéfices Non Commerciaux).

Tu peux prétendre à ce statut si tu es illustrateur, graphiste ou même designer d'objet/mobilier ! Fini le double statut AA/AE pour ceux qui vendaient des reproductions de leurs œuvres originales.


En ce qui concerne le statut d'auto-entrepreneur (AE), on en peut pas vendre d'œuvres originales ou percevoir de droit d'auteur MAIS on peut vendre des reproductions en illimité, donner des cours, faire des formations ou encore de l'exécutif pur et dur. En somme, toutes les choses limitées du statut AA. C'est d'ailleurs pour cela que beaucoup ont un double statut. Je l'ai d'ailleurs choisi dans un premier temps le temps de voir l'évolution du statut d'AA.

Une des différences majeure est aussi le fait que ce statut possède deux plafonds de chiffre d'affaires (CA) : 72 600€ HT pour la partie artisanale/libérale et 176 200€ HT pour la partie commerciale.

Comment faire ses démarches, lesquelles faire et quand ?


Si tu es perdu.e et que tu ne sais pas par où commencer, sache que tu peux te faire aider en prenant rendez-vous avec la CMA de ta région ou un rendez-vous téléphonique avec l'URSSAF. Ils ont l'habitude de ce genre d'appel et sont très sympathiques - à chacun de mes appels je suis tombée sur une personne adorable.

Les démarches sont rapides et faciles à faire, tu peux te déclarer en ligne depuis chez toi. En tant qu'auto-entrepreneur, tu auras juste à aller sur ce site. Pour le statut AA, je te conseille de bien lire cette page. Tu seras dépendant de l'URSSAF du Limousin.

Une fois ta création réalisée, tu n'as plus qu'à attendre de recevoir chez toi les documents officiels résumant ton nouveau statut ! Sache que si tu déménages ou que ton code APE n'est pas le bon, tu peux envoyer un mail demandant la modification souhaitée.


La question du quand est très subjective. J'ai préféré avoir un parachute pour me lancer personnellement : des économies suffisantes pour payer 2 ans de loyer au cas où je ne touche rien du tout. J'étais à un carrefour où je me posais la question de garder un CDI stable mais qui ne me convenait pas pleinement ou tenter de me lancer à mon compte, me laisser deux ans pour réussir avant de retrouver un travail si ce n'était pas le cas. J'ai préféré le faire à 22 ans en n'ayant que ma personne à gérer plutôt qu'à 45 ans et regretter de ne pas l'avoir fait avant. Je me sentais plus à l'aise et les occasions ont fait que j'ai sauté le pas ! Parfois il faut juste savoir s'écouter, peser le pour et le contre et passer à l'acte.


Ton entreprise est créée, tu as ton numéro de SIRET, ton code APE et tu peux te lancer dans cette folle aventure !

Comment déclarer ses revenus ? (taxes, impots etc)


Selon le choix que tu auras fait lors de la création de ton entreprise, tu devras mensuellement ou trimestriellement déclarer ton CA (libéral, artisanal ou commercial) auprès de l'URSSAF.


Ouvrir un compte pro ou pas ?


Si tu ne dépasses pas un CA de 10 000€/an ce n'est pas obligatoire d'avoir un compte pro séparé de ton compte perso MAIS je te le conseille vivement. Et si tu ne veux pas de frais et gérer facilement tes budgets : passe par N26. Tu pourras créer ton compte en 5 minutes et recevoir ta carte bancaire dans la semaine. C'est ce que j'ai préféré choisir pour mieux gérer ma comptabilité. En cas de contrôle ou si tu as besoin de justificatifs de tes comptes pros pour je ne sais quelle raison (emprunt bancaire pour une maison par exemple) : c'est bien plus simple de tout regrouper. Tu pourras ainsi faire tes achats pros avec cette même carte bancaire, en ligne ou en magasin.


Vers qui se tourner si besoin d'aides ?


Contacte ton CFE ou l'instance dont tu dépends. C'est la meilleure solution que je peux t'apporter. Tu peux aussi suivre le blog et les newsletters de Elodie Illustration : tu peux même rejoindre la communauté Facebook qu'elle a créée, tu pourras y trouver quasiment toutes les réponses à tes questions (l'outil recherche dans un groupe est sous-coté)!


Comment fixer ses tarifs ?


AH ! Nous y sommes, la question à un million. Alors, comment dire... C'est compliqué ? Plus sérieusement, tu as sûrement vu cette phrase un peu partout :

Taux horaire x Nombre d'heures + cession de droits = ton tarif

Mais dans les faits, c'est un peu plus compliqué. En dehors du facteur "rapidité de réalisation" qui variera en fonction de chaque artiste, tu dois prendre en compte ta technique (le temps de développement de ton style, la durée de ta formation), l'usure de ton matériel, l'achat de ce dernier, l'utilisation par ton client de la réalisation que tu vas faire (cession de droit) qui sera influencé par sa portée (sur quel territoire, pour quel support, combien d'exemplaire, pour qui, ...).


Il n'existe pas de grille tarifaire immuable. Mais tu peux voir l'article d'Elodie sur ce sujet pour t'aider à te situer ainsi que cette page.

Assume tes prix et ne panique pas si un client te refuse un devis, essaye au contraire de dialoguer avec lui et de voir comment tu peux aménager son projet pour rentrer dans son budget en ajustant la technique.

Par exemple, lorsque l'on me demande un portrait en couleur, mais que le prix est trop élevé et que malgré cela, le client veut tout de même une illustration : je propose à la personne de faire son projet en noir et blanc ou seulement en tracés.


Ne dénigre jamais tes prix et explique les, car non, il ne suffit pas d'appuyer sur un bouton ou de laisser le logiciel faire. Et ce n'est pas parce que tu es passionné.e que tu dois accepter d'être payé en visibilité ou pas du tout.


gif

Existe-t-il des aides en cas de baisses d'activités ?


Au début de ton activité, Pôle Emploi peut t'aider si tu as cumulé suffisamment de jour de travail en amont. Si oui, tu as deux options : le complément de CA qui sera calculé mensuellement en fonction de ce que tu toucheras ou un versement de 50% de ton capital Pôle Emploi. La deuxième option est utile si tu dois investir dans du matériel au début de ton activité tout en laissant une porte de sortie (les 50% restant de ton capital, que tu peux demander 6 mois après) si tu ne trouves rien. Pour ma part, j'ai choisi le complément de CA, ça permet de compenser les mois où tu ne touches rien de ceux où tu touches plus.

Tu devras justifier tes revenus par tes déclarations URSSAF.


En plus de cette aide de Pôle Emploi, tu peux bénéficier des ACRE qui t'exonèrent de 50% de tes cotisations la première année. Donc au lieu de payer 22% et 12,8% de cotisation en AE, tu payeras 11% et 6,4%.


L'URSSAF peut aussi aider en cas de soucis poussés. L'ACED également. Si tu veux connaître les aides auxquelles tu es éligible, tu as ce site.


N'ayant connu que la situation sanitaire actuelle, je connais les aides actuelles de l'État liées au COVID. Mais je doute qu'elles ne restent en place bien longtemps ou qu'il soit facile d'entrer dans les cases demandées.


Combien de temps passe-t-on sur l'administratif ?


Si tu es organisé.e, ça ne te prendra quelques heures par mois. J'imprime mes factures, devis, commandes, dépenses et contrats au fur et à mesure en les classant par ordres chronologiques et en les raccordant à mes relevés bancaires. Ça me permet de retrouver plus facilement un projet des semaines après et de me remettre plus facilement dedans. Je n'ai plus qu'à calculer mon CA trimestriel en cumulant mes 3 mois de revenus avant de sortir ma CB pour payer mes cotisations URSSAF. Une joie. Et si par manque de temps je ne l'ai pas fait au fur et à mesure et que je rattrape 3 mois d'administratif : ça me prend une bonne journée. Conclusion, soyons organisés !


gif

Comment trouver/démarcher des clients ?


Je suis adepte du : ton travail parle pour toi. Une belle vitrine, un bon relationnel et du bouche-à-oreille. J'avoue ne pas avoir de réponse à cette question. Je fais partie de ces personnes qui ont du mal à se vendre. J'ai la chance de voir les projets venir à moi. Et je sais que c'est à double tranchant, c'est bien pour ça qu'en ce moment je cherche un agent pour s'occuper de cette partie pour moi : pour gérer les contrats et la prospection.

Comment se faire connaître et bien débuter ?


Je n'ai pas de recette miracle à te donner, mais je peux te conseiller ceci :

  • Essaies de prévoir ta grille tarifaire de base à laquelle te référer pour être plus réactif.ve. et voir tes limites.

  • Construis une belle identité visuelle pour tes réseaux et ton site/page vitrine : ton travail est visuel, soigne cette présentation pour le mettre encore plus en avant

  • Soit réactif.ve dans tes demandes par mail, même si c'est juste pour dire "J'ai bien vu votre mail et reviens vers vous le plus rapidement possible".

  • Sois toi, car c'est ce qui a fonctionné pour moi, en dehors de venir pour ton style graphique, les gens viennent pour une expérience, un contact, l'humain

  • Budgétise ton matériel, vois ce dont tu as besoin et ce qui ne te correspondra pas

  • Tu as le droit d'échouer, tout ce qui compte, c'est comment tu te serviras de cet échec pour évoluer et améliorer les points qui n'allait pas

  • Sois patient.e

  • Essaies de définir ta clientèle, celle que tu voudrais pour réaliser des visuels en fonction et ainsi avoir des exemples à leur montrer au moment de démarcher



J'espère avoir pu t'aider un minimum, je ne me sentais pas encore très légitime pour répondre à toutes ces questions au vu de mon lancement récent. Mais je te promets de reprendre ces questions dans un ou deux ans avec un avis plus mature et ancré !

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout